7 Rockers increvables, le Retour de la Revanche7 Rockers increvables, le Retour de la Revanche

7 Rockers increvables, le Retour de la Revanche

A leur dernier passage par Paris, lorsqu’ils fêtaient l’an dernier « 50 ans de carrière », le Très Respectable Pete, qui mouline toujours le manche mais depuis des lustres ne saute plus tel le cabri, annonça dans un sourire non dupe que « oui, ils allaient bien chanter My Generation », sommet d’impertinence où le chanteur proclame « j’espère crever avant d’être vieux ».A leur dernier passage par Paris, lorsqu’ils fêtaient l’an dernier « 50 ans de carrière », le Très Respectable Pete, qui mouline toujours le manche mais depuis des lustres ne saute plus tel le cabri, annonça dans un sourire non dupe que « oui, ils allaient bien chanter My Generation », sommet d’impertinence où le chanteur proclame « j’espère crever avant d’être vieux ».
A leur dernier passage par Paris, lorsqu’ils fêtaient l’an dernier « 50 ans de carrière », le Très Respectable Pete, qui mouline toujours le manche mais depuis des lustres ne saute plus tel le cabri, annonça dans un sourire non dupe que « oui, ils allaient bien chanter My Generation », sommet d’impertinence où le chanteur proclame « j’espère crever avant d’être vieux ».
1 - Pete Townshend (& Roger Daltrey), génération immortelle
Il a joué dans la catégorie Meilleur groupe de rock du monde, le temps de trois ou quatre albums envoyés en moins de deux ans.
2 - John Fogerty revival
L’iguane est un autre rescapé de l’Enfer.
3 - Iggy Pop, crooner increvable
Pour certains, il est la plus grande soul « blanche »… s’il faut absolument faire la distinction.»
4 - Van Morrison, stakhanoviste romantique
Lou Reed est mort voilà deux ans.
5 - John Cale n’a pas toujours calé
6 - Clap clap pour Clapton
Hormis celle de Roy Orbison, tragique à un point qui frise l’indécence, on ne voit guère que l’histoire de Clapton pour faire autant pleurer dans les chaumières.
Mick Jagger qui court toujours comme un lapin, ou Charlie Watts, impassible métronome stonien.
7 - Et celui que vous voudrez !